RESTAURATION DES VITRAUX

Les vitraux de l’église de Fontaine la Gaillarde

 

__________________

 

Restauration de cinq d’entre eux ; années 1989-90

 

__

 

 

 

LE CONTEXTE :

 

q       L’ église n’est pas classée aux Monuments Historiques

q       De gros travaux de restauration venaient d’être réalisés : murs intérieurs, murs extérieurs, charpente, clocher …

q       Les deux lavoirs venaient eux aussi d’être restaurés.

q       Cinq vitraux dans la nef, en verre cathédrale ordinaire, protégés par des cadres grillagés, étaient très abîmés : vandalisme, fortes tempêtes de grêle etc… 

q       La restauration de vitraux coûte très cher ; la restauration était donc hors de portée des possibilités financières de la Commune.

 

UNE SOLUTION :

 

q       Une solution meilleure marché est proposée par un conseiller municipal, enseignant au  Lycée Professionnel de Sens dans la spécialité « Plasturgie » ( Jacques Mañeru

 

q       Dans le cadre d’un Projet d’Action Educative, avec une classe de « Bac Professionnel  Plastiques et Composites » (un élève : Gille Martineau habite le village)réalisation des 5 vitraux selon une technique de double vitrage avec des matières plastiques très techniques d’une transparence voisine de celle du verre et aux caractéristiques mécaniques exceptionnelles ; la peinture vitrail étant dans  « le sandwich » ; la protection grillagée n’est plus nécessaire .

 

q       Le financement était possible par la commune, des subventions du Conseil Général, la Réserve parlementaire et des dons des Clubs Service : Rotary, Lion’s , Kiwanis

 

q       Après acceptation du projet par l’Education Nationale ( Mme Solange Michel était alors proviseur du Lycée Professionnel), celui-ci est soumis à une Commission « d’Art Sacré » composée du prêtre de la Paroisse (Abbé Camus), du représentant de l’Archevêché ( Abbé Leviste) et d’un membre de l’Association Archéologique de Sens ( Mr Brousse). Le projet présenté par l’Equipe Educative du Lycée a été retenu : 5 vitraux sur le thème de la Genèse .

 

 

LA REALISATION DU PROJET :

 

q       Préparation des plaques : par les élèves bac pro ( 1 équipe de 3 élèves par vitrail)

 

1.      Relevé des gabarits pour les dimensions des vitraux

 

2.      Découpage des plaques de polycarbonate : épaisseurs 3mm et 6 mm aux dimensions des vitraux .

 

3.      Thermoformage de la plaque e=3mm pour lui donner une géométrie d’épaisseur apportant l’illusion du verre antique.

 

 

 

 

 

 

 

q Peinture vitrail : par l’artiste peintre ( Mohamed Kouider ,de confession musulmane !)

 

1.      dessin de chacune des scènes

2.      acceptation des dessins par la Commission d’Art Sacré

3.      exécution des contours « cerne » couleur plomb en relief

4.      peinture des motifs des vitraux

 

q Assemblage des éléments : par les élèves bac pro

 

1.      fabrication de la ceinture d’assemblage par roulage d’un profil en U en alliage d’aluminium

 

2.      pose du joint torique en silicone entre les deux plaques

 

3.      assemblage des plaques par la ceinture ; fermeture de l’ensemble après dépose de granulés anti-humidité .

 

4.      protection des vitraux par emballage ( jusqu’à la pose dans l’église)

 

       ♦ Pose des vitraux dans l’église : par une entreprise de maçonnerie

 

1.      dépose des anciens vitraux abîmés

2.      pose des vitraux neufs par scellement au plâtre

 

 

 

L’ INAUGURATION :

 

q A la suite de l’office religieux dominical, inauguration par Mr Janot Président du Conseil Régional de la Région Bourgogne, Mr Auberger Député de l’Yonne, Mr de Raincourt Sénateur, Mr Braun Conseiller Général ; Mr Froissart Maire de Fontaine la Gaillarde et son Conseil Municipal

Num-riser0010.jpg

Num-riser0011.jpg