Restauration des vitraux

Les vitraux de l’église de Fontaine la Gaillarde

 

Restauration de cinq d’entre eux ; Années 1989-1990   

LE CONTEXTE :

  L’ église n’est pas classée aux Monuments Historiques

 De gros travaux de restauration venaient d’être réalisés : murs intérieurs, murs extérieurs, charpente,   clocher …

 Les deux lavoirs venaient eux aussi d’être restauré

 Cinq vitraux dans la nef, en verre cathédrale ordinaire, protégés par des cadres grillagés, étaient très abîmés : vandalisme, fortes tempêtes de grêle etc…  

 La restauration de vitraux coûte très cher ; la restauration était donc hors de portée des possibilités   financières de la Commune.

 

UNE SOLUTION :

  Une solution meilleure marché est proposée par un conseiller municipal, enseignant au  Lycée Professionnel de Sens dans la spécialité « Plasturgie » ( Jacques MAÑERU

  Dans le cadre d’un Projet d’Action Educative, avec une classe de « Bac Professionnel  Plastiques et Composites » (un élève : Gille Martineau habitant du village) réalisation des 5 vitraux selon une technique de double vitrage avec des matières plastiques très techniques d’une transparence voisine de celle du verre et aux caractéristiques mécaniques exceptionnelles ; la peinture vitrail étant dans  « le sandwich » ; la protection grillagée n’est plus nécessaire .

 Le financement était possible par la commune, des subventions du Conseil Général, la Réserve parlementaire et des dons des Clubs Service : ROTARY, LION'S, KIWANIS.

  Après acceptation du projet par l’Education Nationale ( Mme Solange MICHEL était alors proviseur du Lycée Professionnel), celui-ci est soumis à une Commission « d’Art Sacré » composée du Prêtre de la Paroisse (Abbé CAMUS), du représentant de l’Archevêché (Abbé LEVISTE) et d’un membre de l’Association Archéologique de Sens (Mr BROUSSE). Le projet présenté par l’Equipe Educative du Lycée a été retenu : 5 vitraux sur le thème de la Genèse .

 

 

LA REALISATION DU PROJET :

 

 Préparation des plaques : par les élèves BAC PRO ( 1 équipe de 3 élèves par vitrail)

1.      Relevé des gabarits pour les dimensions des vitraux
2.      Découpage des plaques de polycarbonate : épaisseurs 3mm et 6 mm aux dimensions des vitraux .
3.      Thermoformage de la plaque e=3mm pour lui donner une géométrie d’épaisseur apportant l’illusion du verre antique.

 Peinture vitrail : par l’artiste peintre ( Mohamed KOUIDER ,de confession musulmane !)

1.      dessin de chacune des scènes

2.      acceptation des dessins par la Commission d’Art Sacré

3.      exécution des contours « cerne » couleur plomb en relief

4.      peinture des motifs des vitraux

 Assemblage des éléments : par les élèves BAC PRO

1.      fabrication de la ceinture d’assemblage par roulage d’un profil en U en alliage d’aluminium

2.      pose du joint torique en silicone entre les deux plaques

3.      assemblage des plaques par la ceinture ; fermeture de l’ensemble après dépose de granulés anti-humidité .

4.      protection des vitraux par emballage ( jusqu’à la pose dans l’église)

 Pose des vitraux dans l’église : par une entreprise de maçonnerie

1.      dépose des anciens vitraux abîmés

2.      pose des vitraux neufs par scellement au plâtre

 

L’ INAUGURATION :

 A la suite de l’office religieux dominical, inauguration par Mr JANOT,  Président du Conseil Régional de la Région Bourgogne, Mr AUBERGER, Député de l’Yonne, Mr de RAINCOURT, Sénateur, Mr BRAUN, Conseiller Général ; Mr FROISSART, Maire de Fontaine la Gaillarde et son Conseil Municipal.

         Num-riser0010.jpg 

 

Num-riser0011.jpg